Répartition des LE CORF(F) sur le Morbihan P 5

(XVIème – XIXème siècles)

(Nombre de couples par paroisses communes contemporaines)

La ligne en pointillés (------) marque à peu près la limite linguistique, aux XVIème – XVIIème siècles, entre breton (à l’ouest) et gallo (à l’est)

 

1A

BIGNAN

11

LOCMARIAQUER

21

ERDEVEN

31

PLUVIGNER

1B

COLPO

12

REMUNGOL

22

PLESCOP

32

PLUMERGAT

2

MOUSTOIR’AC

13

PLUNERET

23

LANGUIDIC

33

PLUMELEC

3

St JEAN BREVELAY

14

LA CROIX HELLEAN

24

GUENIN

34

PLOUGOUMELEN

4

CRAC’H

15

CARNAC

25

BILLIO

35

PLOEMEL

5

GRAND-CHAMP

16

BELZ

26

VANNES

36

NOYAL-PONTIVY

6

PLUMELIN

17

LOCMARIA-Gd CHAMP

27

SURZUR

37

NAIZIN

7

MOREAC

18

AURAY

28

ST THURIAU

38

MOUSTOIR REMUNGOL

8

LOCMINE

19

BULEON

29

REGUINY

39

GUEGON

9

GUEHENNO

20

LOCOAL-MENDON

30

PONTIVY

40

ARRADON

10

ST ALLOUESTRE

L’importance avérée du foyer « Bignan » est accentuée, ici, de façon un peu artificielle et doit être pondérée en prenant en compte quatre éléments :

la conservation très ancienne des registres paroissiaux (baptêmes) qui commencent dès 1531 (en revanche, à quelques exceptions près, les mariages ne sont disponibles qu’à partir de 1669),

l’excellent travail de dépouillement des registres paroissiaux qui a été conduit sur une période importante,

l’existence de CD roms qui a permis une recherche très affinée,

un relevé systématique sur un très grand nombre d’actes de baptêmes et sépultures.

                Vue aérienne de Bignan

Dans une moindre mesure, c’est également le cas pour Moustoir’Ac et St Jean Brévelay, paroisses pour lesquelles, de surcroît, les mariages sont relevés respectivement à partir de 1648 et 1632.

Afin de conforter le résultat de cette recherche sur les mariages / couples, il a été procédé à une recherche sur la base de données ARMOR élaborée par le Cercle Généalogique Sud Bretagne. De façon à vérifier la répartition, une requête a été lancée afin de recenser les actes de sépultures de LE CORF(F) sur la période 1570-1740. Voici le résultat :

Paroisses

Nombre

Période

Paroisses

Nombre

Période

MOUSTOIR’AC

53

1649-1736

LOCQUELTAS

2

1683-1684

CRAC’H

41

1670-1740

ST NOLF

2

1670-1671

BIGNAN

37

1627-1740

BILLIO

1

1722

ST JEAN BREVELAY

18

1664-1740

GUENIN

1

1686

BREC’H

3

1699-1701

LOCMARIAQUER

1

1710

LOCMARIA-GRANDCHAMP

3

1707-1720

SULNIAC

1

1698

MOREAC

3

1641-1673

Là encore, il convient de pondérer ce résultat dans la mesure où le dépouillement des actes de sépultures est loin d’être exhaustif. Quoi qu’il en soit, nous voyons une nouvelle confirmation de l’importance du pôle MOUSTOIR’AC / BIGNAN / ST JEAN, suivie de CRAC’H. La faible représentation de Moréac est certainement à relativiser car le nombre réel est sans doute supérieur à ce qui ressort ici.

Introduction | Informations statistiques générales sur la France |  Les sources de recherches  | Analyse  des sources : Bignan / Moustoir’Ac comme foyer principal | Répartition des LE CORF(F) sur le Morbihan | Une implantation sur Bignan ancienne et significative  |  1427 : un LE CORFF déjà cité à Bignan / Moustoir’Ac  |  Secteur Crac’h – Auray – Carnac – Région du Golfe  |  Mouvements de population et approche sociologique Exogamie   |  Mouvements de population à Bignan  |  Métiers  |  Liens entre LE CORF(F) des secteurs 1 et 2   |  Le sens et les origines possibles du patronyme LE CORFF  |  Prénoms les plus fréquents ou spécifiques jusqu’à 1900  |  Quelques LE CORFF au fil des archives

© L’exploitation de ces données à des fins commerciales, qu’elle qu’en soit la forme, est strictement interdite

Patrick LE CORFF :  

Page créée le 19/02/2002 © Roland Le Corff -Version du 99/03/2008