LES AUTOBUS DE TOULON 1965 -1980

Accueil  Home page  |   Plan du site  Toulon ma ville  |  Trolleybus de Toulon part 1 |  Trolleybus  Toulon part 2|  Vetra  |   Fiches techniques trolleybus | Tramways de Toulon  | Tramways en couleurs |  Autobus 1930-1965 | Autobus 1965-1980 | Autobus 1980-2005 |Autobus 2005 à nos jours  Contact   |  Liens  | 

Logo Berliet 2ème version

 L' AUTOBUS UNIC AMIOT 316  

 

De ce type d'autobus de moyenne capacité, un seul exemplaire fut acquis neuf par la RMTT en 1977. Il était immatriculé 9365 RN 83 et portait le N° de parc 14. Il arbore sur nos photos, la nouvelle et très réussie livrée jaune et bleue apparue en décembre 1975 un peu avant la création du SITCAT (créé en 1979) et qui rappelle l'azur et or du blason de Toulon.

Il est à noter que Gabriel Bonnafoux dans son livre sur l'histoire des transports toulonnais, le cite en tant qu'UNIC 314 Amiot, mais c'est une erreur. Le magazine Charge Utile quant à lui, extrêmement réputé pour son sérieux et sa grande rigueur le présente dans son numéro 29 de mai 1995, comme un UNIC 316.

C'est ce code que je reprends dans cette page. Ce magazine a en effet sous la plume de Nicolas Tellier, consacré 3 numéros, du N° 27 au N° 29 au célèbre carrossier breton Amiot qui était installé à Dinan ( Côtes d'Armor).

Cet autobus de capacité moyenne avec une longeur de 8,70 m est carrossé sur un châssis Fiat 315. Son moteur de 6 cylindres type 8060.02 de 130 chevaux est positionné à l'arrière du véhicule. Il a une capacité de 51 places dont 21 assises et 30 debout. Il était équipé d'un vitrage teinté en vert tout comme les PR 100 et les Saviem SG 220 de la RMTT. La mode en fut lancée à cette époque sur le réseau de la RMTT puis du SITCAT.

La calandre du bus porte la marque UNIC et au milieu le sigle IVECO, une nouvelle société internationale née en 1975 suite au regroupement des activités poids lourds de Fiat, d'une part et des firmes OM, UNIC, Lancia, et Magirus-Deutz. L'UNIC 316 est en fait un produit d'origine Magirus sur lequel le moteur refroidi par air a été remplacé par une motorisation italienne refroidie par eau (Fiat) - Cet autobus était destiné à concurrencer le bus Saviem-Heuliez SC 50.

La société Amiot née en 1929 s'est hélas éteinte en  1985 emportant ainsi l'immense savoir-faire de ses talentueux dessinateurs et artisans. Je vous ai fait un petit résumé de son historique.

La Carrosserie Amiot :

C'était avant tout l'œuvre d'un homme exceptionnel : Joseph Amiot ( 1901 -1961) un maître-carrossier,: la marque qu'il a créée, a collaboré avec les plus grands noms de l'autocar et de l'autobus : de Bedford à Berliet en passant par Citroën, Floirat, Chausson, Fiat, Saviem, Renault et bien d'autres...Après avoir exercé au Mans, il s'installe dans les années 20 à Dinard pour entretenir les calèches puis les taxis de la ville.

En 1929, à l'âge de 28 ans, il décide de s'installer comme carrossier à Dinard ( Côtes du Nord à l'époque, devenues Côtes d'Armor depuis le 27 février 1990)- Pendant une dizaine d'années avant la guerre de 39-45, il effectue de la réparation et réalise des petits autocars- Il adopte dès cette époque la construction entièrement métallique, ce qui le rend très en avance sur les autres carrossiers. Pendant l'occupation, la Carrosserie Amiot est réquisitionnée par les Allemands qui tiennent le terrain d'aviation de Dinard.

Après la guerre, Amiot se lance à fond dans la réalisation d'autocars, ce qui va assurer l'avenir de l'entreprise. En octobre 1949, première participation au Salon de l'Automobile; Amiot rejoint ainsi le cercle prestigieux des Gangloff, Currus, Besset, Faurax et Chaussende, Le Bastard...et bien d'autres encore.

Dans les années 50-60, le tandem Renault-Amiot domine largement le marché de l'autocar de petite capacité ( 21-28 places)-A partir de 1950, un partenariat étroit se noue avec Chausson puis plus tard avec Citroën. En 1960, Amiot quitte Dinan pour la nouvelle zone industrielle de .Dinard. Là il travaillera sur des autocars de plus grande capacité (supérieur à 45 places)  sur des plates-formes de Saviem SC 1 puis des S 45 et S 53.

Joseph Amiot décède en 1961, son fils prénommé également Joseph prend alors sa succession. Dans les meilleures années, la production atteindra 120 autocars. Grâce à sa bonne organisation commerciale, Amiot exporte partout : Afrique Noire, pays du Maghreb, Antilles Françaises, Espagne, Israël...

Cependant, dès la fin des années 60, les temps deviennent très durs pour les carrossiers, concurrencés par la production en grande série des grands constructeurs du marché; de plus la généralisation des carrosseries auto-portantes et la disparition des fournisseurs de châssis, aggravent la situation. La concurrence étrangère se fait plus sévère.

Amiot abandonne la production de sièges et se diversifie dans les équipements à base de polyester pour les camions isothermes ( au sein du GIE Iglo et Isberg)

Une partie de l'entreprise se diversifie dans une branche constructions navales avec 2 modèles de bateaux : le Fréhel et le super Fréhel. Amiot a également carrossé plusieurs centaines de véhicules de fourgons pour les administrations( PTT notamment) des véhicules de reportage ainsi que les fameuses remorques de la STH ( basée à Lamorlaye -OIse) destinées au transport de chevaux.

Vers les années 80, Amiot réalise des autocars sur châssis Renault  de la gamme "P" ( 29 à 40 places) puis il carrossera le PR 10 S, un véhicule de 41 places.

En 1984, Renault ayant abandonné le châssis PR 10 S, Amiot se tourne vers Ponticelli et produit le PR 8.

En 1985, suite à la baisse de l'activité autocars, Joseph Amiot se résigne à céder son affaire: le repreneur rebaptise la société : SA Manta. 18 mois après, c'est la faillite; En 1987, un nouveau repreneur arrive et crée la Société nouvelle des anciens établissements Amiot mais c'est trop tard pour redresser la barre.

Au bout d'un an, les portes des ateliers de Dinan ferment définitivement.

 

Caractéristiques du UNIC 316 Amiot (1977)

 

Constructeur

UNIC carrossé par Amiot à Dinan (22)

Places assises

21

Places debout

30

Nombre de places total

51

Accès

par 2 portes pliantes à 2 vantaux, une à l'avant, l'autre à l'arrière.

Châssis

UNIC

Longueur

8,70 m

Largeur

2,25 m

Hauteur

?

Poids à vide

6,41 t

P.T.C

9,75 t

Moteur

Fiat 135 de 6 cylindres type 8060.02

Puissance

130 Ch

Pneumatiques

Roues jumelées à l'arrière

Couleur caisse

haut de caisse jaune -bas de caisse blanc -pare-choc bleu - casquette  portant la girouette, bleu

Couleur toiture

Bleu

Sources :

"1880  -1980: Un siècle de transports en commun dans l'agglomération toulonnaise" par Gabriel Bonnafoux (†) et Albert Clavel -

Photos :  Charge Utile Magazine - Divers sites Internet -Photos : collections : Gabriel Bonnafoux (†) - Jean-Henri Manara - Roland Le Corff - Denis Garel vice président de l’association ARTM  Les Amis du Rail et des Transports de Marseille.

Ne manquez pas de découvrir les magnifiques et très rares photos de véhicules anciens de Jean Capolini sur le site Flickr : https://www.flickr.com/photos/151983085@N05/albums et de Jean-Henri Manara : https://www.flickr.com/photos/jhm0284/albums - Le site de l'ASBTP ; https://asbtp83asso.jimdo.com/ et sa page Facebook : https://www.facebook.com/asbtp83/ 

 © Roland Le Corff - Page créée le 12/04/2005 -  Version du 26/08/2018