Accueil  Home page  |   Plan du site   Toulon ma ville  |  Trolleybus de Toulon part 1 |  Trolleybus  Toulon part 2|  Vetra  |   Fiches techniques trolleybus Tramways de Toulon  | Tramways en couleurs |  Autobus |  Contact   |  Liens  |

Galerie des Tramways de Toulon série 2

voir série 1

 AUTRES QUARTIERS DE TOULON

Cliquer sur les images pour les agrandir

 

La motrice Schukert N° 5 surgit dans le virage après la place du Cap Brun; derrière on voit l'école du Cap Brun et à droite le restaurant des Acacias ( de nos jours, le bar du Cap Brun) et l'épicerie.

 

Motrice Carde avec remorque N° 260 près de la sous- Préfecture -Remarquez la "réclame" pour la javel Cotelle-La Croix sur la toiture. les 2 photos source Renaud  Sémadéni

 

 

Des motrices Carde garées rue de Lorgues devant la cité administrative.

Source Gabriel Bonnafoux (non agrandissable)

 

 La  motrice Schukert N° 5 vue ici au bas de l'avenue Vauban, en fond la gare PLM ( de nos jours SNCF) et le mont Faron.  

 

Sce J. Lahitte

 

 

 

La  motrice Schukert N° 19 vue ici en bas de l'avenue Vauban, de dirige vers le boulevard de Strasbourg.

photo colorisée par Frédéric Durante

 

A l'embranchement de Bon-Rencontre, la motrice Ivry N° 67 arrive près du café du coin : le Doyen-Bar -Le réverbère porte des plaques indicatrices en fonte moulée.

Source R.Sémadéni

 

Vers 1906, la  motrice Schukert N° 49 avec sa réclame pour le grand magasin des Dames de France, stationne au point terminus des tramways aux 4 chemins de Routes. Sur la gauche, le contrôleur moustachu à l'allure quelque peu militaire, pose fièrement avec sa sacoche en bandoulière. Pas l'air commode, le gars !! Les resquilleurs n'avaient qu'à bien se tenir...

Source R. Sémadéni

 

Au Pont-du-Las, route de Marseille, la même motrice Schukert N° 49 avec la même pub pour les Dames de France. Elle est à destination de la Valette. A droite, le bar du Bon Coin et des étals de marchands. Sur le mur en haut et à droite, une publicité peinte pour les pâtes Rivoire et Carret bien dans le style de l'époque.  Remarquer le "bourgeois" au premier plan avec son chapeau haut-de-forme et sa canne, toute une époque.

Source R. Sémadéni

 

Boulevard de Strasbourg, à l'embranchement avec la rue Henri Pastoureau, le grand magasin des Dames de France ( devenues Galeries Lafayette de nos jours) avait vraiment fière allure. Ce magasin a été détruit par les bombes alliées à la fin mars 1944 . En quelques minutes, le bâtiment fut réduit à l'état de bloc incandescent impossible à approcher, l'incendie dura jusqu'au lendemain. Le nouveau magasin fut inauguré le 9 octobre 1951

 

©  Roland Le Corff  page  créée le 04/06/2004 - version du 16/10/2016