LES AUTOBUS DE TOULON 1930 - 1965

Accueil  Home page  |   Plan du site   Toulon ma ville  |  Trolleybus de Toulon part 1 |  Trolleybus  Toulon part 2|  Vetra  |   Trolleybus de France et d'autres pays Tramways de Toulon  | Tramways en couleurs |  Autobus |  Contact   |  Liens  |

Logo Berliet 2ème version

 LE MINIBUS PEUGEOT D 4 A

Ce véhicule acquis en un seul exemplaire en 1956, a semble t-il, laissé assez peu de souvenirs dans la mémoire des Toulonnais. Il servait pour des transports spéciaux compte-tenu de sa faible capacité limitée à 13 places, tels que la desserte de la gare du téléphérique par exemple et probablement pour des transports scolaires. Ce sympathique et très populaire fourgon Peugeot était du type dit "nez de cochon", on verra plus bas dans cette page, le pourquoi de cette dénomination "porcine".

 ©  Photo Jean Capolini prise le 19/09/1958 -- Une très rare photo du fourgon vitré Peugeot D 4 A N° 30 faisant office de minibus; Il est stationné sur la place Noël Blache.  Cliquer pour agrandir

Le véhicule a été immatriculé  14 CR 83.et mis en service en 1956 : Derrière le pare-brise, on peut lire la destination : Super Toulon, c'est-à-dire la gare du téléphérique. Sur le côté, on peut lire les destinations desservies : Super Toulon - Gare - Liberté - Place Noël Blache. Remarquer derrière le D4 A, la présence de l'autobus Berliet PCK7D portant le N° de parc 7 et desservant la ligne N° 5 à destination de Dardennes. Vers le fond, sur le boulevard Clémenceau, on aperçoit l'enseigne (le totem) de la station service OZO, ( remplacée aujourd'hui par une station Total). Traction avant et Simca Élysée complètent cette belle image typique des années 50. Au niveau des bâtiments, tout est absolument neuf, la reconstruction est passée par là. On aperçoit l'immeuble : Le Palace" qui était encore absent sur la photo du Chausson APE prise en 1956. La station OZO était encore sous l'enseigne REX à cette date.

 
Caractéristiques du Peugeot D 4 A

 

Constructeur

Peugeot

Places assises 13
Places debout 0
Nombre de places total 13
Accès par 2 portes battantes à l'arrière
Circulation des voyageurs de l'arrière vers l'avant
Châssis Peugeot
Longueur 4,43 m
Largeur 1,84 m
Hauteur 2,11 m
Empattement 2,30 m
Voie AV / AR 1,510 m / 1, 580 m
Poids à vide 1 360 kg
P.T.C environ 1500 kg
Moteur Peugeot 403  essence - 4 cylindres en ligne - 80 x 73 = 1468 cm3 à 3800 trs/ mn
Puissance 8 CV fiscaux   (9 CV indiqué sur inventaire RMTT)
Réservoir 44 litres
Boîte de vitesses Manuelle à 4 rapports : 3 vitesses  AV + marche arrière
Vitesse maxi 74 km/ h
Traction / suspension Traction avant : roue avant motrices - Suspension à 4 roues indépendantes
Freins AV et AR à tambours
Pneumatiques AV / AR 19 X 400
Couleur caisse beige RMTT (ocre jaune clair)
Couleur toiture Blanc ivoire

Historique et technique

Un fourgon d'origine Chenard & Walcker :

Chenard et Walcker est une marque d'automobiles française créée par Ernest Chenard et Henry Walcker en 1899. Le constructeur français fut le premier vainqueur de la première édition des 24 Heures du Mans en 1923 et collectionna les victoires en compétition automobile. Son succès commercial fut assuré par ses luxueuses automobiles de sport et de tourisme. Outre sa gamme automobile, des camions furent produits à partir de 1931.  la firme connut des difficultés financières et déposa le bilan en 1936, année où elle fut alors absorbée par la Société des usines Chausson.

Le type T 60 : Après la Seconde Guerre mondiale, l'entreprise se spécialise dans la fabrication d'une camionnette de charge utile 1 500 kg à cabine avancée et à traction avant. En 1939, C & W étudie un véhicule sanitaire léger pour une demande de l'armée française , des prototypes sont construits sous l'appellation de T 60 mais c'est finalement Citroën qui sera choisi. Mais tout n'est pas perdu et C & W élabore une nouvelle version pour l'usage civil à partir du T 60.

Le type CHE voit le jour en mars 1941. Il possède une carrosserie à cabine avancée qui offre une excellente visibilité au conducteur, un plancher plat, et des roues avant motrices et 4 roues indépendantes. Tout cela est déjà très moderne et avancée pour l'époque. Avec un poids à vide de 986 kg, le fourgon propose une charge utile de 1500 kg. la motorisation est d'une extrême faiblesse : un moteur 2 cylindres en ligne à 2 temps de 720 cm3, qui avec seulement 20 ch arrive à peine à supporter la charge. C'est typiquement un véhicule né dans la pénurie de matériaux propre à ce temps de guerre où des touristes en uniforme vert de gris, confisquaient à peu près tout ce qui se présentait sans même dire "Dank !" en retour.

le type CHT est un nouveau type qui sort juste un peu avant la fin de la guerre, en avril 1945, d'une cylindrée portée à 1021 cm3 qui donnait une puissance encore bien modeste et largement insuffisante de 25 CV. La capacité est d'environ 6,5 m3 pour une charge utile de 1500 kg. La vitesse maxi est de 40 à 45 km/h.

Le type CHV sort en juin 1946 avec un nouveau dessin plus moderne, des formes plus rondes inspirées des autocars Chausson.Le volume utile intérieur passe à 6,8 m3 mais le pare-brise d'une seule pièce est remplacé par un autre en deux parties, moins coûteux à fabriquer. Le moteur est toujours le poussif  2 temps, 2 cylindres de 25 Cv à 3500 trs/mn (un vrai moteur de mobylette qui ne va pas sans rappeler la motorisation des fameuses Trabant P 50 et P 60 de l'ancienne Allemagne de l'Est !). La forme générale du fourgon est déjà celle que l'on retrouvera sur le D3 A et ses descendants mais la puissance du moteur est notoirement insuffisante notamment par rapport à la concurrence dont celle de Citroën qui se prépare à lancer le fameux H issu du TUB dont on connaît la descendance mémorable.

Le type CPV sort en avril 1947 équipé du moteur de la Peugeot 202 de 30 Cv. En effet, Chenard et Walcker a signé un accord avec Peugeot en avril 1947 qui s'engage à fournir le moteur 4 cylindres, 4 temps de 1133 cm3 et 30 Cv, de la Peugeot 202 pour remplacer enfin le poussif moteur bicylindre de C & W. Cette nouvelle version est disponible à partir du Salon de Paris en octobre 1947, et elle est immédiatement identifiable à la proéminence visible sur la face avant, que le grand public baptise bientôt du sobriquet de " nez de cochon ". Celle-ci permet d'intégrer la nouvelle mécanique plus volumineuse.On retrouvera cette amusante appellation sur certains autocars Chausson du type APH 47 par exemple, là aussi la longueur du moteur (passant de 5 à 6 cylindres) obligera à allonger le capot des autocars. Le poids à vide passe de 1260 à 1300 kg et la longueur de 4,25 à 4,40 mètres. La puissance fiscale demeure inchangée à 6 CV.

Les ventes de ce modèle souffrent d'un tarif de vente beaucoup trop élevé, il est plus cher que ses concurrents Renault 1000 kg et Citroën H.

Chenard et Walcker en sollicitant Peugeot s'est mis dans à la merci du bon vouloir de son fournisseur et un jour c'est la catastrophe : Peugeot arrête la fabrication du moteur de la 202 en 1950 et refuse de fournir plus longtemps à Chenard & Walcker, le nouveau moteur de la 203 (présentée au salon de 1948) en remplacement. Ce sera le coup de grâce pour la société Chenard & Walcker qui cessera de produire les fourgons sous sa marque en octobre 1950. Le dernier sera le tye CP 3.

Il faut apporter une précision très importante (voir Charge Utile N° 132 page 27) : Chenard & Walcker n'a jamais appartenu à Peugeot contrairement à une erreur qui se propage depuis des décennies. Le passage du fourgon Chenard sous la marque Peugeot résulte d'un simple accord industriel entre Chausson, propriétaire de Chenard & Walcker, et Peugeot. Les liens financiers que Chausson pourra avoir ultérieurement avec Peugeot n'ont strictement rien à voir. En fait, Peugeot souhaite intégrer cet utilitaire au sein de sa gamme, en le dotant effectivement du moteur de la 203, et en le distribuant dans le réseau Peugeot sous sa propre marque. Cependant Peugeot ne souhaite pas prendre part au capital de Chenard et Walcker. aussi ce dernier conserverait la fabrication du fourgon et deviendrait un simple sous-traitant. Dans les faits, Peugeot vient de signer l'arrêt de mort du constructeur automobile Chenard et Walcker, qui est effectivement absorbé par Chausson en 1950.

Le type CP 3 sort en octobre 1950, équipé du moteur de la 203 de 32 Cv, dernier fourgon construit sous le nom de Chenard & Walcker, il sera suivi immédiatement par le D3 A qui sort sous la marque Peugeot. Le CP 3 est quant à lui arrêté en janvier 1951.

Le type D3 A : Sous le nom de Peugeot D3 A puis de D4 A/D4 B, le fourgon créé par Chenard et Walcker effectuera une brillante carrière qui ne s'achèvera qu'en 1964. Pour ceux qui comme moi, ont vécu dans ces années 50/ 60, nous avons tous le souvenir des ces fourgons Peugeot qui équipaient la police ( le fameux panier à salade avec ses fenêtres grillagées !), le fourgon vert bouteille avec une bande jaune des PTT qui prendra la fameuse couleur jaune à partir de 1965, le véhicule rouge des pompiers, les ambulances, les minibus notamment ceux de la Poste rurale...

 Juridiquement, l'entreprise Chenard & Walcker ne sera pas dissoute et perdurera jusqu'en 1992 au travers de Chausson qui construira des utilitaires Citroën, Peugeot et Renault. Le nom "Chenard et Walcker" n'apparaîtra plus nulle part sauf au registre des sociétés.

Mes informations proviennent en grande partie de l'excellent site consacré à Chenard & Walcker : http://leroux.andre.free.fr/utilitairechenard.htm , de Wikipédia et de Charge Utile Magazine.

Catalogue Chenard & Walker :1946 - Fourgon type CHV de 1500 kg de charge utile, avec un volume de 6,8 m3, équipé d'un moteur 2 cylindres, 2 temps de 1,021 litres de cylindrée, délivrant 6 CV fiscaux ou 25 CV réels.

Quelques photos d'époque en couleurs (1976)

Photo Roland Le Corff -février 1976 -Ce fourgon tôlé Peugeot D4 A est purement un utilitaire. Immatriculé en 1961, il appartenait à l'entreprise F. Fumagalli :ebénisterie-décoration -ameublement-ensemblier, basée à Hyères. A priori cette maison existe toujours.                   Cliquer pour agrandir

Photo Roland Le Corff -février 1976 - Ce fourgon D4 A vitré sur le côté et disposant d'une porte latérale coulissante , est équipé pour le transport de passagers. Il est immatriculé en 1964- Cliquer pour agrandir

Sources :  

"1880  -1980: Un siècle de transports en commun dans l'agglomération toulonnaise" par Gabriel Bonnafoux et Albert Clavel - Photos Jean Capolini et Roland Le Corff -  Documentation catalogue Chenard & Walker 1946 - Site INternet de Mr André Leroux : http://leroux.andre.free.fr/utilitairechenard.htm  Wikipédia : Chenard et Walker Charge Utile Magazine voir leur site : http://www.histoireetcollections.com/fr/65-charge-utile

Ne manquez pas de découvrir les magnifiques et très rares photos de véhicules anciens de Jean Capolini sur le site Flickr : https://www.flickr.com/photos/151983085@N05/albums et de Jean-Henri Manara : https://www.flickr.com/photos/jhm0284/albums- Le site de l'ASBTP ; https://asbtp83asso.jimdo.com/ et sa page Facebook : https://www.facebook.com/asbtp83/ .

Page créée le 25/01/2005  © Roland Le Corff -Version du 11/08/2018