Accueil  Home page  |   Plan du site  Toulon ma ville  |  Trolleybus de Toulon part 1 |  Trolleybus  Toulon part 2|  Vetra  |   Fiches techniques trolleybus | Tramways de Toulon  | Tramways en couleurs |  Autobus |  Contact   |  Liens  |

LES TROLLEYBUS SUISSES OERLIKON DE TOULON (page 2)

La deuxième vie des Oerlikon (1958-1960 à 1973)

Les Oerlikon sont traités sur 3 pages : page 1    page 2     page 3

Au début de 1957 et à la mi 1957 (d'après Albert Clavel), les 2 Oerlikon qui détonnaient quelque peu avec leurs carrosseries exotiques dans le paysage trolleybustique de la RMTT sont réformés et leurs équipements électriques sont montés dans des caisse d'autobus Chausson AP- 52. L'une auarit été récupérée sur un autobus du réseau, l'autre, achetée d'occasion; les 2 trolleybus prennent alors l'allure des autres VBC du réseau achetés entre 1955 et 1957.  Leur mise en service s'effectue erspectivement en 1958 et 1960, à cette occasion, ils sont renumérotés 69 et 70 puis quelques années plus tard,, en 1967, ils changeront à nouveau de numéros en devenant les N° 86 et 87 (c'est dans cette version qu'ils sont photographiés en 1967 par Jean-Henri Manara)

On peut distinguer à coup sûr les 2 anciens Oerlikon à leur arrière bombé alors que les 6 VBC-APU acquis entre 1955 et 1957, de conception plus moderne, ont un arrière parfaitement droit. Au début, ils étaient équipés de jupes en tôle cannelée pour protéger les bas de caisse comme les autres autobus Chausson et les trolleybus VBC. Elles ont été rapidements supprimées car elles posaient des problèmes pour l'entretien de la tôlerie. Ce sera le cas également sur les VBC.

Il existait une certaine imprécision sur les dates de ce reconditionnement : Gabriel Bonnafoux dans son livre : "1880 -1980: Un siècle de transports en commun dans l'agglomération toulonnaise" ne donne aucune date et dit simplement que le N°70 fut vite réformé (en fait les 2 furent réformés au cours du premier semestre 1957). Albert Clavel dans son article paru dans le N° 107 de Charge Utile Magazine indique que les Oerlikon furent transformés en 1958 et 1959. C'est plus exact mais les immatriculations nous indiquent à coup sûr une mise en service respectivement en 1958 et 1960.

Nous avons en effet la chance de connaître les immatriculations des véhicules reconditionnés et elles nous indiquent les années 1958 et 1960. Nous savons aussi que le dernier des 6 trolleybus VBC était arrivé sur le réseau en 1957 et portait le N° parc 85. Les N° 86 et 87 ont donc été numérotés à la suite (en 1958 et 1960)

Ancien N° de parc

Nouveau N° de parc

Immatriculation

Année d'immat.

19 puis 69 (Panhard MGT)

N° 86

505 EX 83

1960

20 puis 70 (Decauville)

N° 87

399 DT 83

1958

Une chose est certaine, c'est qu'en 1967, l'Oerlikon avec sa caisse Chausson circule toujours sous le N° 87 comme en témoignent les photos de Jean-Henri Manara ci-dessous, en même temps que son "frère", le N° 86.

 

Photo Jean-Henri Manara - Saisi en 1967, Le 86 stationne au terminus de La Valette. place Jean Jaurès.                                                                                                            Cliquer pour agrandir

Photo Jean-Henri Manara - Le 87 vu de l'arrière, stationne au terminus de La Valette. Son arrière bombé de Chausson APH 2- 52 ne laisse aucun doute, c'est bien un ancien Oerlikon.           Cliquer pour agrandir

 


Sources :

"1880  -1980: Un siècle de transports en commun dans l'agglomération toulonnaise" par Gabriel Bonnafoux (†) et Albert Clavel - Georges Muller - Tous mes chaleureux remerciements à Albert Clavel pour ses précieuses informations sur les Oerlikon de Toulon.

Photos : Jean-Henri Manara - Article d'Albert Clavel paru dans Charge Utile Magazine  N°107 : "Les trolleybus Toulonnais, 24 ans de traction électrique au soleil" - Christophe Puvilland : Berliet, 1905-1978 aux éditions Histoire & Collections page 221.

Georges Muller (†) "Les trolleybus français en France et dans le monde 1900-2016" (2017) aux éditions Maquetrén (Espagne). Le réseau de trolleybus de Lyon doit beaucoup à ce brillant ingénieur que fut Georges Muller, Entre 1973 et 1982, il fut chef des Etudes techniques aux TCL (Transports en Commun Lyonnais), en charge de la modernisation du réseau de trolleybus, des extensions, des études et de la construction des ER 100, de 2 nouveaux dépôts, de la construction de la crémaillère de la Croix Rousse, de la transformation du funiculaire de St-Just.

Ne manquez pas de découvrir les magnifiques et très rares photos de véhicules anciens de Jean Capolini sur le site Flickr : https://www.flickr.com/photos/151983085@N05/albums et de Jean-Henri Manara : https://www.flickr.com/photos/jhm0284/albums - Le site de l'ASBTP ; https://asbtp83asso.jimdo.com/ et sa page Facebook : https://www.facebook.com/asbtp83/ 

©   Roland Le Corff - Page créée le 26/02/2012  Version du 03/05/2021