LES AUTOBUS DE TOULON

2ème partie 1965-1980

Accueil  Home page  |   Plan du site   Toulon ma ville  |  Trolleybus de Toulon part 1 |  Trolleybus  Toulon part 2|  Vetra  |   Fiches techniques trolleybus Tramways de Toulon  | Tramways en couleurs |  Autobus 1930-1965 | Autobus 1965-1980 | Autobus 1980-2005 Contact   |  Liens  |

 LES AUTOBUS HEULIEZ O 305 G  HLZ  

( les images signalées par ce logo sont cliquables)

Les  6 autobus articulés Heuliez O 305 G HLZ numérotés 251 à 256 apparaissent entre 1980 et 1982 à peu près en même temps que les autres véhicules articulés du réseau : les Renault PR 180 MI et les Saviem SG 220 - Ils sont bien sûr destinés en priorité à la desserte de la ligne N° 1 "La Coupiane - La Beaucaire" à très fort trafic. On peut voir dans cet autobus articulé, le précurseur du Heuliez GX 187.

(petite précision : dans O 305, lire O comme Omnibus et non comme un  zéro)

 Photos MPTUR et Denis Garel-Ci-contre à gauche au dépôt de Brunet, le bus Heuliez O 305 G N° 251 affichant sur sa girouette le terminus de la Batterie-Basse au terminus de la ligne 3 -Gare-Mourillon. La couleur de la photo est un peu délavée au niveau du jaune. A droite, le même avec des couleurs plus proches de la réalité.

La Batterie-Basse se trouve en haut du boulevard qui longe la corniche du Mourillon, lorsque l'on arrive au Cap Brun.Les 3 barres blanches situées à gauche de la calandre indiquent la présence de 3 portes.

La face avant et la calandre sont très dépouillées à comme on peut le constater, c'est on ne peut plus sobre. Le pare-brise très vaste annonce déjà le style des  immenses pare-brises des bus Heuliez de la décennie 90 notamment les GX 107 et GX  187.

Heuliez 0305 HLZ N°251 -SITCAT -Toulon

Heuliez 0305 HLZ N°251 -SITCAT -Toulon

Photo Roland Martin, transmise par Denis Garel Ci-contre une rare photo en couleurs de ce type de véhicule; il s'agit du N° 256 paré des couleurs du SITCAT ( à l'époque où l'on avait pas peur d'afficher les couleurs de notre bonne ville de Toulon sur la carrosserie de nos bus) - La déco était vraiment réussie.

Il affiche sur sa girouette la destination de la Coupiane, terminus de la ligne N°1. On le voit ici passer du côté de la place Gabriel Péri et se diriger vers le Bd de Strasbourg et Noël Blache.

Heuliez articulé O305 HLZ

Quelques autres O 305 HLZ en couleurs

Heuliez  O 305 HLZ ex Boulogne

Ci-dessus à gauche un articulé O 305 G HLZ Photo documentation commerciale Heuliez bus parue sur Trans'bus- Ci-contre à droite, un O 305 HLZ version de base de l'autobus (non articulé) N°221 ex TCRB (Boulogne sur Mer) maintenant dans la collection de l'AMITRAM. Photo Michaël Dietrich -


Logo Heuliez BusHistorique de la Société Heuliez (d'après les 2 sites Internet d'Heuliez )

Tout d'abord, pour ceux qui veulent en apprendre plus sur l'histoire extraordinaire de cette dynastie des Heuliez, je ne peux qu'encourager mes sympathiques visiteurs à aller consulter l'excellent site d'André Leroux à l'adresse suivante: http://carcatalog3.free.fr/heuhist.htm

Siège social d'Heuliez et usine de production à Cerizay (Deux-Sèvres) plus un centre de développement au Pin  toujours dans les Deux-Sèvres, un bureau d'études et un show-room à Paris.  En 2003, 260 millions d'Euros de chiffre d'affaires avec un effectif de 1600 personnes dont 1300 à la production et 300 au centre de recherche et de style.

La société Heuliez bus est domiciliée à La Crenuère -BP 27 - 79700 - Rorthais. Elle fabrique la gamme d'autobus Access'Bus (GX 117, GX 117 L, GX 217, GX 317 et GX 417, GX 327...) et produisait il y'a quelques années encore, la gamme des O 305, GX 107, GX 187, GX 77...

La société Heuliez Bus est le 2ème constructeur français d'autobus urbains (10 219 véhicules produits de 1976 à 1999, sur la base de châssis de différentes marques, principalement Renault)

Histoire de la société :

C'est à l'aube du XIXème siècle que l'on rencontre le premier charron de la famille Heuliez. Un siècle plus tard son petit-fils, Adolphe, développe l'atelier de charron de Cerizay, en Poitou.

1920 : Adolphe Heuliez réalise "La carriole" ou charrette anglaise, qui demeure l'emblème du Groupe Henri Heuliez.

1923: Louis Heuliez succède à son père et met au point un procédé de caoutchoutage des roues. 

1925: Réalisation de la première carrosserie sur châssis de Peugeot 177 B.

1932: Apparition du premier autobus Heuliez à armature en bois.

1949: Heuliez expose pour la 1ère fois au Salon de l'Automobile de Paris avec un autocar grand tourisme sur une base de Citroën P 45.

1950 : Production de grands véhicules publicitaires

1952: Henri Heuliez lance une nouvelle activité : La fabrication de mobilier scolaire " Robustacier "

 Document d'usine aimablement transmis par André Leroux qui est l'auteur d'un site consacré à la formidable histoire de la société Heuliez : http://carcatalog3.free.fr/heuhist.htm

1970   : La société Heuliez s'organise en plusieurs divisions autonomes dont une division autobus et autocars.  Début d'une coopération fructueuse avec Mercedes-Benz pour le carrossage des O 305 destinés au marché français.

1974: Gérard Quéveau prend la direction de la division automobile. De nouveaux développements se succèdent. Ceci explique pourquoi les modèles de bus de chez Heuliez (exemple GX 107) commencent tous par un G ( G pour Gérard)

1978: Création, au Pin, d'un centre de recherche et de style : la DEA (Division Etudes Automobiles) rebaptisé France Design Henri Heuliez en 1985.

1980: Naissance de la société Heuliez Bus, elle est est implantée à Rorthais ( 79-Deux-Sèvres)

1982: Lancement sur le marché de véhicules spécifiques aux forces de l'ordre -Accord de coopération avec Renault V.I.

1983: Le Groupe Heuliez produit intégralement le break Citroën BX à la demande de PSA Peugeot-Citroën.

1988: En janvier 1998, Renault V.I. possédait 75 % du capital d'Heuliez Bus après avoir racheté les parts de Volvo Bus Corporation. Du fait de la fusion des départements Cars & Bus de Renault V.I. et Iveco, Heuliez Bus est désormais détenu majoritairement par le Groupe Irisbus.

1991: Volvo et Renault négocient leur rapprochement détiennent conjointement 75% du capital d'Heuliez Bus.

1998: Renault V.I. rachète les parts de Volvo.

1999: Le Groupe Irisbus reprend les parts de Renault  V.I. et détient majoritairement le société Heuliez Bus  

2000: La société Heuliez Bus a obtenu de l’UTAC (Union Technique de l’Automobile, du Motocycle et du Cycle) la certification de la conformité de son système d’assurance qualité à la norme internationale ISO 9001

De 1976 à 1999, la société Heuliez Bus a produit 10.575 véhicules sur base des châssis suivants :  

- Renault 6535 (62 %) - Mercedes 1477 (14 %) - Peugeot 861 (8 %) - Iveco-Fiat-Unic 695 (6 %) - Volvo 645 (6 %)

- Autres 332 (4 %)   

Depuis 1984, pour la partie automobiles, la société Heuliez a produit les modèles suivants :

1984: Renault R5 Turbo 16 - Citroën Visa Chrono - Citroën Visa 1000 pistes  - Citroën Visa découvrable.

1986: Production de la Citroën BX 4 TC.

1989-91: Production du break Citroën CX.

1992-99: Production du break Citroën XM.

1995: Production des voitures électriques Citroën AX & Saxo - Peugeot 106.

Depuis 1996: Production du break Citroën Xantia.

1998: Production de 1000 taxis MATRA pour la Malaisie. Production de plus de 3000 MICROCAR LYRA.

2000: Production des Microcar Virgo - Lancement de la production des modules de la 206 CC.

2001: Dépôt de plus de 40 Brevets Rétractop.

2003 : Heuliez devient entièrement la propriété d'Irisbus en janvier 2003.

2005 : Création d'un nouveau logo pour les 25 ans de la société Heuliez Bus   Nouveau logo pour Heuliez BusA compter du 17 juin 2005, Monsieur Antoine Garnier est nommé Président Directeur Général de la société Heuliez Bus, succédant à Monsieur Guy Buschino. Livraison des 5 premiers Access'Bus GX 327 en mai 2005 au réseau de Montbéliard.


Historique et caractéristiques de l'autobus articulé O 305 G HLZ

Les autobus O 305 sont le résultat fructueux de la coopération Heuliez / Mercedes du début des années 70. C'est en effet en avril 1969 que Mercedes sort son premier autobus O 305 de série; le modèle connaît un succès phénoménal puisqu'en un peu plus de 2 ans, fin juillet 1971, 1360 autobus sortent de chaîne.

En France le O 305 est homologué en janvier 1971 mais Mercedes sait qu'il va être mis en concurrence avec le tout nouveau Berliet PR 100 d'architecture identique.Ce dernier présente certes un plancher un peu plus bas ( 65,7 cm) mais les motorisations proposées ( Perkins et Baudouin) sont plus bruyantes que puissantes et rebutent un certain nombre de clients au profit du O 305.

Une progression rapide : de 1972 à 1975 on compte déjà une centaine de bus en service ( Montpellier, Brest, Nantes, Lorient, Cherbourg...) - A l'initiative d'Alain Chenard, maire de Nantes et président de la Cie Nantaise de Transports ( future SEMITAN), des contacts fructueux s'opèrent entre Heuliez et Mercedes.

Opération réussie : Mercedes confie à Heuliez le carrossage de tous les O 305 vendus en France; les accords définitifs sont signés en février 1975. Mercedes se réserve la commercialisation mais les commerciaux d'Heuliez ont également carte blanche pour démarcher les clients et placer ces véhicules.

HLZ pour Heuliez : Le premier O 305 à carrosserie Heuliez fait son apparition au mois de mai 1975 au congrès de l'UITP à Nice. On lui adjoint les lettres HLZ pour distinguer qu'il s'agit bien d'un véhicule Heuliez. Le 1er HLZ de série est livré à Nantes en décembre 1975. - Le O 305 confirme sa supériorité par rapport au PR 100 grâce à sa puissance de 210 Ch fourni par un gros moteur de 6 cylindres à plat, son silence et la résistance de ses garnitures de freins.

Naissance de l'articulé : En 1976, Mercedes présente la version articulée du O 305 avec une véritable révolution technique : le moteur est placé à l'arrière de la remorque qui devient alors un élément pousseur. Avec ses 17,26 m le O 305 G peut accueillir de 167 à 184 passagers. Son moteur de 240 Ch DIN est largement suffisant pour propulser un ensemble pouvant atteindre 26 tonnes.Un jeu de vérins hydraulique peut à tout moment corriger l'angle de brisure entre les 2 parties si celui-ci n'était plus conformes aux informations données par la commande de direction. Notons que selon la nomenclature Mercedes, la lettre G veut dire :Gelenkbus  = Articulé..

Heuliez se met à fabriquer sa version du O 305 G qui est homologuée aux Mines le 4 août 1978. Le premier exemplaire est livré à Dijon en avril 1979. La ville de Bordeaux en commandera 119 exemplaires.

Quand RVI fait "la gueule" : A cette époque vers 1980, le succès d'Heuliez commence à inquiéter et à agacer sérieusement le constructeur national, Renault Véhicules Industriels "RVI" ( tout juste né du rapprochement Berliet-Saviem).

Où la politique s'en mêle : 1981, élection d'un Président socialiste François Mitterrand et nomination comme ministre des Transports d'un membre éminent du Parti Communiste Français: Charles Fiterman : La protection de l'industrie nationale fait partie de ses priorités; RVI profite de l'arrivée de la gauche pour dénoncer les importations de châssis Mercedes qui se cachent sous les modèles Heuliez.

Par ailleurs la CGT a quelques comptes à régler avec cette entreprise où elle n'arrive pas à percer significativement et qui emploie une forte proportion de main d'oeuvre portugaise peu portée sur les revendications et les grèves. La paix sociale règne chez Heuliez tandis que l'on fait souvent la grève chez Renault : tout cela est fort mal perçu aux yeux de la centrale proche du PCF !

Pour ne pas une fois de plus "désespérer Billancourt" il faut mettre au pas Heuliez, le constructeur de bus qui pactise avec l'étranger. Les menaces sont si sérieuses qu'Heuliez préfère jeter l'éponge et plier sous le joug de la raison d'Etat. La politique a vaincu : la fabrication des O 305 et O 305 G s'arrête en fin juillet 1984; c'en est fini des accords avec Mercedes qui fonctionnaient si bien pour le plus grand profit des 2 partenaires et de leurs clients.

Désormais, Heuliez va devoir carrosser "tricolore" en habillant les châssis "made in France" de Renault Véhicules Industriels, les  PR100 et PR180 qui donneront respectivement naissance aux excellents GX 107 et GX 187 (Cocorico)

Au total, 1193 autobus du type O 305 auront été construits : 626 autobus standard et 567 articulés.

Compléments d'information : A Nantes, à partir de 1986, la SEMITAN ( ou son équivalent de l'époque) fait recarrosser tous ses Mercedes O 305 par Heuliez; ils deviennent alors des GX 44 (qui ont un look de GX 107) - Au milieu des années 80, pour le réseau de Dijon (STRD), le carrossier SAFRA d'Albi (Tarn) en sous-traitance pour Heuliez, a modernisé quelques O 305 / O 305 G en échangeant leur face avant par une face proche de celle du GX 107. Ces bus sont appelés GTX.

Diagramme du Heuliez O 305 G HLZ    ( Fourni par Denis Garel)

Constructeur

Châssis et moteur Mercedes
Carrosserie Heuliez
Places assises 43/44
Places debout 102/104
Nombre de places total entre 167 et 184 suivant aménagements
Accès

par 3 portes à louvoiement , ( à 2 vantaux), 2 sur le véhicule tracteur, et 1 sur la remorque

Longueur totale 17,335 m
Largeur 2,50 m
Hauteur du plancher 73,5 cm
Empattement 11,75 m

Poids à vide

entre 13,81 t et 14,30 t

P.T.A.C

23,30 t jusqu'à 26 tonnes
Moteur Diesel Mercedes Daimler-Benz OM 407 H à 6 cylindres de 11,045 litres de cylindrée
Puissance

Puissance 156 kW à 2200 t/min  - 240 Ch Din

Sources : "1880  -1980: Un siècle de transports en commun dans l'agglomération toulonnaise" par Gabriel Bonnafoux (†) et Albert Clavel - Charge Utile Magazine N°132 (décembre 2003) article de Benoît Gruhier -Photos collection: Gabriel Bonnafoux - Roland Le Corff -Photo donnée par Noël Mailliary ) Musée Provençal des Transports - Michaël Dietrich  ASPTUIT  - Denis Garel vice président de l’association ARTM  Les Amis du Rail et des Transports de Marseille - Roland Martin (†)  - André Leroux : Site internet d'Heuliez Bus -Sté Heuliez Bus : BP 27 - 79700 -Rhortais - Site Transbus  : http://www.transbus.org/ - Cet excellent site dirigé par Olivier Meyer est consacré aux autobus et aux réseaux de transports en commun; il est réputé pour la qualité et la richesse de sa photothèque. Site Internet de l' AMITRAM

Page créée le 19/06/2005  © Roland Le Corff -Version du 23/08/2009