Accueil  Home page  |   Plan du site   Toulon ma ville  |  Trolleybus de Toulon part 1 |  Trolleybus  Toulon part 2|  Vetra  |   Fiches techniques trolleybus Tramways de Toulon  | Tramways en couleurs |  Autobus |  Contact   |  Liens  |

Le VÉTRA CS 60 de 2ème génération (page 2)

Le Vétra CS 60 est traité sur 3 pages     page 1 CS 60 Toulon    page 2 CS 60 Toulon     page 3 le type CS 60 1940  

 

Les CS 60 de Toulon

Les  4 trolleybus Vétra CS 60 numérotés de 86 à 88 ont été rachetés par la RMTT au réseau de Bordeaux, les TEOB (Tramways Électriques et Omnibus de Bordeaux), en effet, à partir de 1953, les trolleybus des lignes 3, puis 2 sont remplacés par des autobus. Le dernier trolleybus circule le 26 mai 1954 (Bordeaux sera la première ville française à supprimer ses trolleybus dans la période d’après-guerre.

Le parc trolleybus des TEOB comptait 22 véhicules mais il était monté jusqu'à à un total de 34 véhicules. Parmi eux, 19 Vétra CS 60 furent livrés de 1940 à 1945 mais 7 unités furent réquisitionnées en 1943 par les autorités allemandes et ne rouleront jamais dans les rues de Bordeaux. 5 autres CS 60, commandés pour des lignes départementales ne furent livrés qu’en 1946 et ne roulèrent jamais, demeurant stockés jusqu’à leur revente au réseau du Havre.

D'après Albert Clavel, les CS 60 furent mis en service par la RMTT en 1954, Gabriel Bonnafoux pour sa part ne donne aucune date dans la fiche technique consacrée aux CS 60. Les 2 immatriculations partielles dont je dispose d'après les photos indiquent que 2 véhicules au moins sur 4 ont bien été mis en service en 1956.

D'après Joël Darmagnac, à Bordeaux, les 4 CS 60 portaient les numéros de parc 14, 15, 17 et 19 puis ils furent renumérotés 414, 415, 417 et 419. Les 3 premiers CS 60 N° 414, 415 et 417 furent bien réformés en 1956 mais un 4ème, le N° 419 avait déjà été réformé le 20 octobre 1950, bien avant les autres et vendu à la RMTT. Voici le détail des 4 trolleybus bordelais avant leur revente au réseau de Toulon :

N° de parc

N° de série

N° de moteur

Date mise en circulation

Date de réforme

Immatriculation

414 ex N° 14

304

244 727

12 mars 1946

1956

6310 GC2

415 ex N° 15

308

244 741

12 mars 1946

1956

6307 GC2

417 ex N° 17

310

244 743

12 mars 1946

28 février 1956

6304 GC2

419 ex N° 19

316

244 744

12 mars 1946

20 octobre 1950

6302 GC2

 

Immatriculations des CS 60 de la RMTT

Numéro de parc RMTT

N° d'Immatriculation RMTT

Année d' immatriculation RMTT Première circulation TEOB Réseau d'origine
86 215 CP 83 1956 12 mars 1946 TEOB Bordeaux
87 83 ? 12 mars 1946 TEOB Bordeaux
88 219 CP 83 ? 1956 12 mars 1946 TEOB Bordeaux
89 83 ? 12 mars 1946 TEOB Bordeaux
Total 4      

    

Diagrammes modèle CS 60 type 1940

Diagrammes CGFT

 

Caractéristiques du CS 60 2ème génération ( type 1939)

Longueur / Longueur hors-tout 9,06 m / 9,37 m
Largeur hors-tout 2,35 m
Hauteur 2,74 m
Empattement 5,00 m
Porte-à-faux avant 1,56 m
Porte-à-faux arrière 2,50 m
Disposition des portes : 4--4-0

4-4-0 : 1 porte double à 4 vantaux à l'arrière, 1 porte double à 4 vantaux au milieu à gauche de l'essieu avant - Largeur 1,10 m

Nombre de places assises variable : 22/23/24/26
Nombre de places debout variable : 32/34/36/38
Nombre total de places 60
Conception et équipements électriques Vétra
Carrosserie  caisse-poutre (brevet SATRAMO) SCEMIA à Puteaux et divers autres carrossiers industriels (1)
Organes mécaniques SCEMIA (sous-traitant de Renault)
Moteur (s) Alsthom Jeumont TA 505 D (55 Kw/h) puis TA 505 C
Puissance / Puissance unihoraire en KW/h

100 chevaux - 55 KW/h (TA505 D) et 74 KW/h (TA 505 C)

Intensité dans l'induit

39 Ampères

Vitesse de rotation

1500 tours /Mn

Vitesse maximale

50 km / h

Poids Total en Charge (P.T.C)

environ 10,850 t

Poids à vide

environ 7,30 tonnes

 

(1) Les divers carrossiers industriels qui ont construit les CS 60 pour le compte de Vétra :

La SCEMIA (Société de Construction et d’Entretien de Matériels Industriels et Agricoles) a été fondée en 1918 par André Mariage, directeur de la Compagnie Générale des Omnibus (CGO) puis président de la STCRP. A l'origine, SCEMIA fabriqua principalement des tracteurs agricoles sous licence anglaise Saunderson de 1918 à 1921, année où elle abandonna cette production pour se tourner vers la construction d'autobus et camions (sur châssis CGO Schneider). autopompes, balayeuses, bennes, ambulances...En 1923 SCEMIA quitte son associé à Schneider pour rejoindre Renault dont il deviendra un important et fidèle sous-traitant. SCEMIA fabriquera également du matériel ferroviaire en coopération avec Renault (des automotrices)

La SCEMIA  assura la construction de tramways, autobus et plus tard de trolleybus et de voitures-échelle destinées à l’entretien des lignes de contact.  La SCEMIA fabriquera les châssis surbaissés, avec pont réducteur et essieux Renault, de tous les trolleybus CS 60. Pendant la 2ème guerre mondiale, la SCEMIA a construit des trolleybus Vétra CS 60 complets ainsi que des remorques à voyageurs pour trolleybus et autobus. L'usine était située à Puteaux (département de la Seine à l'époque et des Hauts de Seine [92] de nos jours)

A partir de 1946, la SCEMIA sous-traite pour Renault, la fabrication des carrosseries des autobus urbains 215 D puis R 4151 jusqu’en 1951. L'activité de SCEMIA cessa en 1958.

Lacroix & Arnold : les premiers trolleybus CS 55 / CS 60 avec leurs nouvelles formes arrondies furent construits à partir de 1937 et carrossés par Lacroix & Arnold, un carrossier installé à Alger (à l'époque où l'Algérie était encore française).

Établissements Million-Guiet-Tubauto : situé à Levallois-Perret, il habilla de nombreux autobus urbains (notamment Panhard, Somua ainsi que les trolleybus Jacquemond), voir la page sur les trolleybus Oerlikon de Toulon.

Compagnie Générale de Constructions (CGC) :  installée à St-Denis (93 -Seine Saint-Denis), faisait de la construction mécanique et ferroviaire (wagons de la CIWL notamment, voitures de banlieue, voitures du métro Sprague)

Établissements de La Courneuve (SNCASE) usine de construction aéronautique nationalisée..

Carde y Escoriaza : installé à Saragosse en Espagne, construisit des trolleybus sous licence Vétra.


Sources :

"1880  -1980: "Un siècle de transports en commun dans l'agglomération toulonnaise" par Gabriel Bonnafoux (†) et Albert Clavel - "Les trolleybus français" par René Courant et Pascal Béjui - Fiche sur les trolleybus de Bordeaux par Joël Darmagnac - "Autocars, autobus, trolleybus de France 1950-1980" par Jean-Henri Manara et Nicolas Tellier - Article d'Albert Clavel paru dans Charge Utile Magazine  N°107 : "Les trolleybus Toulonnais, 24 ans de traction électrique au soleil".

Georges Muller (†) "Les trolleybus français en France et dans le monde 1900-2016" (2017) aux éditions Maquetrén (Espagne). Le réseau de trolleybus de Lyon doit beaucopup à Ce brillant ingénieur que fut Georges Muller, Entre 1973 et 1982, il fut chef des Etudes techniques aux TCL de Lyon en charge de la modernisation du réseau de trolleybus, des extensions, des études et de la construction des ER 100, de 2 nouveaux dépôts, de la construction de la crémaillère de la Croix Rousse, transformation du funiculaire de St-Just.

Photos: Jean Capolini - RMTT - Collection Gabriel Bonnafoux - Collection Roland Le Corff - Collection Georges Muller (†) - Ne manquez pas de consulter la fabuleuse collection de photos de bus, trolleybus, tramways, funiculaires, trains, téléphériques...de Jean-Henri Manara  sur le site Flickr, des photos couleurs d'une grande rareté, datant même d'avant 1963 et d'une qualité exceptionnelle : suivre ce lien : jhm0284 : Une véritable plongée dans l'histoire passée des transports de différents pays : France, Suisse, Belgique, Espagne, Portugal, Autriche, Pays Bas, pays scandinaves etc.. 

© Roland Le Corff  2003 -  créée le 25/04/2003 - version du 25/09/2018