Accueil  Plan du site   Généalogie   Toulon, ma ville   La vieille ville   Le Cours Lafayette   Les trolleybus de Toulon 1è partie  Les trolleybus 2è partie   La société Vétra  Fiches techniques trolleybus   Les tramways de Toulon  Le MPTUR (Musée des transports)  Les autobus de Toulon    L'école du Cap Brun    Livres d'enfance   Au Pays Bleu     Edouard Jauffret     Raylambert   Photo de classe 1959    Photo de classe 1953   Photos de classes 1962-1965   Photos de classe 1946-1952    

Joseph, Marius JAUFFRET,

1864 -  1936

Edouard Jauffret  La maison natale d'Edouard   Joseph Marius Jauffret    La Seyne en 1900 :  |   37, place Verlaque :

Biographie : Tout d'abord, il convient de rectifier une grosse confusion entre le père d'Édouard Jauffret et un autre Jauffret  homonyme. C'est ainsi que l'on a cru à tort que le père de notre cher Édouard avait été un militant socialiste et un syndicaliste très actif or il n'en est rien. Voici ce que nous révèle Jean-Claude Autran :

C'est à Jacques Girault que nos devons les recherches sur les biographies de Jauffret Joseph Marius et de Jauffret Marius Baptistin. (cela représente plusieurs dizaines de feuilles recopiées aux Archives Départementales du Var entre 1970 et 1990 environ), y compris les archives de la Police qui suivait pas à pas les activités des militants socialistes dans les années 30. Outre l’état-civil détaillé et les activités professionnelles, on y trouve notamment la trace de toutes les responsabilités politiques et syndicales, la participation à chacune des réunions faisant l’objet d’une note interne de la Police locale.

Il est alors apparu qu’il y avait une confusion entre les deux Jauffret Marius dans plusieurs notes des Archives, y compris dans certaines notes de la Police : Certaines activités de Jauffret Marius Baptistin avaient été attribuées à Jauffret Joseph Marius (Né Trans en  1864, décédé à La Seyne en 1936). [Jacques Girault n'avait donc pas été le premier à risquer la confusion entre ces deux personnages puisque la Police elle-même l’avait faite dans les années 30].

La biographie initialement rédigée par Jacques Girault sur le site de Jean-Claude Autran comportait donc un mélange d’éléments appartenant au père d’Edouard Jauffret  (l’état-civil est celui de Jauffret Joseph Marius et la dernière phrase “mention ex-menuisier lors de son décès à l’hôpital”, également), tandis que tout le reste de la biographie correspond au militant socialiste Jauffret Marius Baptistin Joseph (ce qu’avait constaté Lucien Jauffret, qui était bien au courant des activités de son grand-père) .
Il apparaît aujourd’hui, ayant éliminé toutes les confusions précédentes, que seul le premier des deux Jauffret  avait des activités syndicales et politiques importantes. Le père de notre Édouard Jauffret a bien été ouvrier aux Forges et Chantiers de La Seyne et à l’Arsenal de Toulon, mais on ne lui a pas trouvé d’activité syndicale particulière. A la limite, il n’avait pas à être mentionné dans ce “Dictionnaire du Mouvement Ouvrier” ; mais nous avons décidé de lui conserver une fiche distincte pour éviter toute confusion, et aussi pour permettre de mentionner qu’il était le père du célèbre Edouard Jauffret.

Jacques Girault  et Jean-Claude Autran ont donc séparé clairement toutes les données des Archives en deux fiches distinctes, celle de Jauffret Marius Baptistin Joseph (Toulon, 1883 – La Seyne, 1962), et celle de Jauffret Joseph Marius (Trans, 1864 – La Seyne, 1936), qui sont toutes deux accessibles sur le site de Jean-Claude Autran :

Jauffret Marius Baptistin Joseph : http://perso.orange.fr/marius.autran/fiches_mouvement_ouvrier/J/jauffret_marius.html
Jauffret Joseph Marius : http://perso.orange.fr/marius.autran/fiches_mouvement_ouvrier/J/jauffret_joseph.html

Jauffret Joseph Marius : Né le 30 octobre 1864 à Trans (Var) ; fils de Jauffret André Célestin et de Christine Marie Thérèse ; mort le 5 février 1936 à La Seyne (Var). Joseph Marius Jauffret avait été chef de gare de la Compagnie des chemins de fer du Sud-France à Bargemon jusqu'en octobre 1896. Il avait ensuite travaillé aux Forges et chantiers de la Méditerranée à La Seyne comme ouvrier menuisier. En 1918, il est signalé comme ouvrier à l'Arsenal (Pyrotechnie). Il avait habité en 1900 et pendant quelques années route de Tamaris (quartier Lambert), puis place Verlaque (n° 37) où il apparaît dans les recensements de 1911, 1921, 1926 et l'année de sa mort en 1936). Lors de son décès à l'hôpital, la profession indiquée était " ex-menuisier " ce qui cadre parfaitement bien avec ce qu'en dit son fils Edouard dans "Au pays bleu" page 21 :" Comme tu es fort, papa! Tu as une bonne odeur de résine et de copeaux...Le petit Édouard attendait son père qui rentrait des chantiers navals.

Gilbert Jauffret, le fils d'Edouard dit de son grand-père Joseph "qu'il était en fait un menuisier éclectique;  il s’intéressait aux études et avait réuni par exemple toutes les publications de l’œuvre de Michelet, qu’il avait reliées.

Son fils unique Édouard Marius Antoine Jauffret (né le 4 octobre 1900 à La Seyne, décédé le 19 janvier 1945 à Draguignan) fut Inspecteur de l'Education Nationale et auteur de célèbres romans scolaires d'apprentisage de la lecture (Au Pays Bleu, Le Petit Gilbert, Les Belles Images, La Maison des Flots Jolis, Gerbes d'Or).

Sources  : Arch. Dép. Var, 3 Z 7.6. - Renseignements fournis par son petit-fils  Gilbert Jauffret.

NB : Les parties en texte bleu italique ont été rajoutées par mes soins.

Le retour des ouvriers "Enfin, des hommes en veste et en cotte bleue apparaissent. Ils avancent très vite, par petits groupes. Mon petit regard impatient va d'un groupe à l'autre. Soudain il s'arrête sur une forme bleue comme les autres, et toute petite encore, mais qui se déplace d'une manière que je reconnais parfaitement. oui, c'est lui...c'est bien lui...Lui aussi m'a vu....On dirait qu'il presse davantage le pas. Il sourit, je crie :"Papa ! " ( page 21)

Page 20 du Pays bleu : le petit Edouard saute dans les bras de son père pour l'accueillir en fin de journée, à son retour du travail.

A gauche : Le dessin de Raylambert est conforme à la description donnée dans le livre: "sa grosse moustache me pique le nez..." Raylambert a dessiné un mètre pliant dans la poche du pantalon pour rappeler le métier de menuisier exercé par le papa (Cliquer pour agrandir) Ci-dessous : les outils principaux : rabot, scie égoïne, ciseau à bois, colle à bois, marteau et les copeaux en prime.

Les outils du menuisier

Sources et remerciements : Gilles Fronteau, Jean-Claude Autran et Marius Autran (†) - Gilbert jauffret ( interview par Denis Guillaume, Gilles Fronteau et Maurice Pellissier) - Site Internet de Marius et Jean-Claude Autran : http://www.site-marius-autran.com/ : Toute l'histoire de La Seyne-sur-Mer.


Accueil  Home page  |   Plan du site  Toulon ma ville  |  Trolleybus de Toulon part 1 |  Trolleybus  Toulon part 2|  Vetra  |   Fiches techniques trolleybus | Tramways de Toulon  | Tramways en couleurs |  Autobus 1930-1965 | Autobus 1965-1980 | Autobus 1980-2005  Liens  |

© Roland Le Corff page créée le 06/03/2007 - version du 30/09/2009