Accueil  Plan du site   Généalogie   Toulon, ma ville   La vieille ville   Le Cours Lafayette   Les trolleybus de Toulon 1è partie  Les trolleybus 2è partie   La société Vétra  Fiches techniques trolleybus   Les tramways de Toulon  Le MPTUR (Musée des transports)  Les autobus de Toulon    L'école du Cap Brun    Livres d'enfance   Au Pays Bleu     Edouard Jauffret     Raylambert   Photo de classe 1959    Photo de classe 1953   Photos de classes 1962-1965   Photos de classe 1946-1952    

La Seyne, 37 place Verlaque

Edouard Jauffret  La maison natale d'Edouard   Joseph Marius Jauffret    La Seyne en 1900 :  |   37, place Verlaque :

Place Verlaque : Dans Le chapitre 60 "Trente ans après"  du "Pays bleu", Edouard Jauffret raconte son départ de la maison natale située route de Tamaris, dans le quartier Saint-Lambert pour aller s'installer dans un quartier de la Seyne qu'il qualifie d'éloigné. voir les pages : 248  249  250 pour les consulter.

Jauffret parle de ses huit premières années passées dans cette maisonnette ce qui permet de situer la scène vers 1908 ou au début de 1909.

Trente ans ont passé, Papa et maman ne sont plus...effectivement le retour de Jauffret sur les lieux de son enfance doit donc avoir lieu vers 1938 ou 1939; nous savons que le père d'Edouard, Joseph, est bien mort en 1936.

Nous savons de manière certaine que la famille d'Edouard s'installa au 37 place Verlaque à 1km au nord de son ancienne  maison. Comment ? Grâce au recensement de 1911 qui nous apprend qu'Edouard apparaît au foyer de ses parents au 37, place Verlaque.

Pour les années 1921, 1926 et 1936, ses parents logent toujours à la même adresse et l'on est donc quasiment certains qu'ils y sont décédés.

( source : Direction des archives départementales du Var)

La place Verlaque (il s'agit de Noël Verlaque, ancien ingénieur, puis directeur, des Forges et Chantiers de La Seyne) s'appelle aujourd'hui place Benoît Frachon mais une impasse Noël Verlaque subsiste juste à côté de cette place.

Elle a changé de nom plusieurs fois dans l'histoire. Anciennement place Saint-Lambert, place de la Corderie, place de La Lune, la dénomination place Noël Verlaque a remplacé celle de place de La Lune vers 1895, sous la municipalité de Saturnin Fabre. Qu'est devenu le N°37 ? Ce secteur a été gravement endommagé par les bombardements de 1944. Le quartier est encore de nos jours en pleine mutation. Il ne reste donc malheureusement rien de la maison occupée par la famille d'Edouard Jauffret. Le N° 37 devait se situer à faible distance de l'ancien théâtre Eden-théâtre qui a existé depuis 1891 et qui fut détruit le 29 avril 1944 sous le déluge de bombes déversées par les Alliés.

Nous avons essayé de retrouver des images de ce que pouvait être le quartier où avait habité Edouard Jauffret dans son enfance, c’est-à-dire la partie sud du port (appelée autrefois quai Regonfle, puis quai François Bernard, actuellement quai Gabriel Péri) et la place située entre le port et la porte des Chantiers (autrefois place Verlaque ou “place de la Lune”, actuellement place Benoît Frachon et rue Camille Pelletan). Voici quelques cartes postales qui illustrent ce à quoi devait ressembler le quartier au XXème siècle.

Le quai Regonfle au tout début du XXème siècle si l'on en juge d'après le bateau à voile qui est à quai et l'absence totale de véhicules automobiles dans la rue.

La photo montre les chantiers tels qu’ils ont été entre leur reconstruction vers 1950 et leur fermeture après 1989.

On voit le pont transbordeur dans le fond; il est aujourd'hui conservé au titre de monument historique.

Les véhicules présents : traction Citroën et 4 CV Renault, ne laissent pas de doutes sur l'époque, on est bien au début des années 50 qui nous sont si chères.

L'entrée principale des chantiers photographiée au début du XXème siècle voire à la fin du XIXème; elle était située place de la Lune.

Dans le fond, on aperçoit une carriole à cheval.

une vue de la “place de la Lune” qui inclut cette fois les maisons situées face aux Chantiers.

La flèche rouge désigne "peut-être" la maison du 37 place Verlaque, aujourd’hui disparue, où avait déménagé le jeune Edouard Jauffret.

Nous ne sommes absolument pas certain que c’est celle-ci, mais elle en est en tout cas très proche, sur le côté droit de la photo.

On voit bien à quoi ressemblait cette place Verlaque, en 1900, à l’heure de la sortie des ouvriers des Chantiers,; une grande animation digne d'une ruche industrieuse.

Sources et remerciements : Gilles Fronteau, Jean-Claude Autran et Marius Autran (†)

Site Internet de Marius et Jean-Claude Autran : http://www.site-marius-autran.com/ : Toute l'histoire de La Seyne-sur-Mer.

Office de tourisme : http://www.ot-la-seyne-sur-mer.fr/ - Google Earth


Accueil  Home page  |   Plan du site  Toulon ma ville  |  Trolleybus de Toulon part 1 |  Trolleybus  Toulon part 2|  Vetra  |   Fiches techniques trolleybus | Tramways de Toulon  | Tramways en couleurs |  Autobus 1930-1965 | Autobus 1965-1980 | Autobus 1980-2005  Liens  |

© Roland Le Corff page créée le 11/03/2007 - version du 30/09/2009