Accueil  Home page  |   Plan du site   Toulon ma ville  |  Trolleybus de Toulon part 1 |  Trolleybus  Toulon part 2|  Vetra  |   Fiches techniques trolleybus Tramways de Toulon  | Tramways en couleurs |  Autobus |  Contact   |  Liens  |

Logo Berliet 2ème version

Les ER-100 R, ER 100 H et ER 100 - 2 H (Berliet puis Renault)   page 1

Le second souffle du trolleybus français

Les ER 100 Berliet et Renault sont traités sur 2 pages : page 1    page 2

Le déclin :

En 1964, la société Vétra, faute de commandes commence à sérieusement battre de l'aile et ferme ses portes; en 1966, elle dépose son bilan et ferme ses portes définitivement. Les compagnies de transports urbains qui exploitent encore des lignes de trolleybus essaient vaille que vaille de faire tenir le matériel. Par chance, il est d'une exceptionnelle robustesse et les moteurs électriques sont quasiment increvables. Cepndant, à force, les carrosseries et les équipements intérieurs se dégradent et l'aspect devient obsolète.

Un jour, après avoir été de multiples fois réparés voire modernisés totalement comme ce fut le cas pour les CB 60 de Limoges, les VBRh de Toulon, les VBH-85 de Lyon, l'heure de la réforme arrive...Il faut renouveler le parc et par malheur il n'y a plus personne, en France du moins, car à l'étranger de grands constructeurs existent notamment en Suisse et dans les pays de l'Est ( Skoda, Ziu, Jelcz, Nordtroll...)

En octobre 1973, le choc pétrolier, le prix du gazole flambe ( sans jeu de mot !) et il reste encore 5 réseaux fidèles à ce mode de propulsion : Lyon, Limoges, Marseille, Grenoble et Saint-Étienne. Ils décident de réagir. Pour certains réseaux, c'est déjà trop tard : le 20 février à Toulon, le dernier trolleybus rentre au dépôt de Brunet. Pour d'autres, ce fut encore plus tôt : Brest, Nice, Rouen et le Havre : 1970; Belfort: 1972...

 Le trolleybus français renaît de ses cendres : 

Grâce à Paul Berliet, le lancement de l'étude d'un nouveau trolleybus est décidée en collaboration avec les TCL (réseau de Lyon). Ce sera une version électrique de l'autobus PR 100. Le prototype sortira le 14 avril 1976. C'est une vraie réussite : le trolleybus français standard ER 100 est un superbe véhicule aux lignes résolument modernes qui tranchent complètement avec les vieux Vétra dont le design remontait souvent aux années d'avant-guerre.

Le renouveau :

Les dirigeants des réseaux de Lyon, Grenoble et Saint-Étienne entreprennent de définir les caractéristiques techniques et économiques d'un nouveau trolleybus français. Une commission est créée en en 1974 au sein de l'Union des Transports Publics (UTP) pour étudier le cahier des charges du nouveau véhicule et tout cela aboutit en décembre 1975 sur une commande groupée de 185 véhicules du type ER-100 et réalisés sur la base de l'autobus PR-100 construit à Vénissieux depuis 1971 (voir la page consacrée à l'autobus PR-100). En effet, dès la sortie de cet autobus, le succès avait été immédiat grâce à ses aspects très novateurs. L'ER-100 est vraiment un autobus électrifié comme le furent déjà de leur temps l'ELR, le VA3-B2, le VBF ou le VBH-85 de Vétra tous fabriqués avec caisses et châssis d'autobus Berliet.

C'est la société franco-suisse TCO (Société de Traction CEM-Oerlikon) qaui est sélectionnée pour la fourniture de la chaîne de traction électrique comprenant un moteur TCO type 4 ELG 2330 T de 170 chevaux. La CEM (Cpmpagnie Électrio-Mécanique) sera reprise par Alsthom en 1983. En décembre 1975, la commande groupée de 185 ER 100 est confirmée à Berliet qui avait été intégré au groupe Renault en 1974. Elle se décoompose comme suit :

- 110 ER 100 pour Lyon, 50 pour Grenoble et 25 pour Saint-Étienne. D'autres ER 100 se retrouveront à Marseille et Limoges. Au total ce seront 324 trolleybus ER 100 toutes versions confondues qui seront produits à Vénissieux jusqu'en 1990. À leur réforme, ces véhicules intéresseront de nombreux réseaux d'Europe centrale (surtout la Roumanie) mais ils se retrouvront aussi en Russie et en Arménie. Des versions polonaises PR 110  seront construites sous licence par le constructeur Jelcz. Ils sont munis d'une porte à 2 vantaux à l'arrière.

En 1982, l'ER 100 donna naissance aux seuls véhicules articulés de conception française, les PR 180 et PER-180 longs de 17, 490 m. Le PER 180 produit à seulement 64 exemplaires, circula notamment sur les réseaux de Nancy, St-Étienne et Grenoble.

Lyon TCRL :

À Lyon, à partir de 1978, les 110 ER 100 sont destinés à remplacer les 115 trolleybus Vétra Berliet VA3B2 (d'une capacité de 111 places ) qui avaient été mis en service entre 1953 et 1961. Les nouveaux ER 100 disposent de 3 portes et ont une capacité de 91 places dont 30 assises et 61 debout. Ils sont tous dotés du moteur auxiliaire Deutz. La première tranche de 12 unités recevra des moteurs Alsthom TA 505 C de 100 chevaux (74 kW), récupérés sur des VBB réformés. les 29 suivants sont équipés de moteurs neufs TCO de 125 kW et les 69 restants utilisent des moteurs Alsthom TA 635 de 140 chevaux (103 kW) récupérés sur les VA3 et VA3B2 réformés.

En 1981 arrivent 26 nouveaux ER 100 H (le H étant pour hâcheur). Le réhostat de démarrage est remplacé par un hâcheur TCO à thyristor refroidi par air, plus économique en énergie et facilitant la conduite du véhicule. Les 2 derniers ER 100 N° 2813 et 2815 circulent pour la dernière fois sur la ligne N° 11 (Perrache - Laurent Bonnevay)  le 24 septembre 2004. Ils cèdent la place aux Cristalis ETB 12 et 18. Des trolleybus sont toujours en service sur le réseau lyonnais.

Photo Jean-Henri Manara 1978 - Cet ER 100 N° 1911 desservant la ligne 4 pour Perrache est l'un des 12 premiers arrivés, il est équipé du moteur TA 505 C récupérés sur des VBB réformés.   Cliquer pour agrandir

Photo Jean-Henri Manara 1980 - Le N° 3932 fait partie de la dernière série des 69 ER 100 équipée de moteurs TA 635 A  récupérés sur les VA3 et VA3B2 réformés.                                Cliquer pour agrandir

Photo Jean-Henri Manara 1980 - Le N° 3936 fait partie lui aussi de la dernière tranche des 69 ER 100 livrés par Berliet; une série motorisée avec des TA 635 A récupérés sur des VA3B2.   Cliquer pour agrandir

Photo Jean-Henri Manara 1983 - L'ER 100 N° 3904 mis en service en 1978, passe ici rue de l'Annonciade pour s'élancer à l'assaut de la Croix-Rousse.      Cliquer pour agrandir

Grenoble : SEMITAG

Le prototype (N° 700) est présenté à Grenoble le 14 avril 1976 où il commence une longue campagne d'essais d'endurance. Resté propriété des constructeurs, il sera démoli en 1982. Les premiers exemplaires sont livrés en 1977 à Grenoble pour le compte de la SEMITAG (Société d'Économie Mixte des Transports de l'Agglomération Grenobloise ) : capacité 99 places dont 33 assises et 66 debout. Une cabine est installée pour le recevuer à côté de la porte avant (elle sera supprimée en 1979 lors de la mise en place du libre-service). À l'arrière, un moteur diesel auxiliaire 3 cylindres Deutz F3 L 912 de 58 chevaux entraîne une génératrice de secours permettant d'évoluer à vitesse réduite en l'absence d'alimentation électrique. Le passage du mode électrique au mode thermique (ou l'inverse) s'effectue rapidement grâce à un système automatique d'abaissement-relèvement des perches, le conducteur ne bougeant pas de son poste de conduite.

En 1984, sur une "idée géniale " du nouveau directeur de la SEMITAG qui semble-t-il n'était pas un grand fan de trolleybus, une nouvelle livrée dite "fraise écrasée" est mise en place, elle est réalisée par apposition d'adhésifs en rouge dégradé, les perches seront quant à elles peintes en noir pour les rendre moins visibles sur le fond du ciel. Il fallait vraiment détester les trolleybus pour pondre une telle ânerie. De quoi énerver passablement Georges Muller qui travailla 8 ans à la SEMITAG en tant que Directeur technique de 1982 à 1990 et qui garda des souvenirs plutôt amers de son passage à Grenoble :

Georges Muller écrivait à propos de cette période : "Mon cauchemar ! En 8 ans j'ai eu 4 Directeurs généraux à la SEMITAG; les 4 DG avaient un point commun: ils ne savaient pas ce qu'était un tram ou un trolleybus..Je ne comprends toujours pas comment j'ai tenu le coup ! Heureusement que Transdev m'a souvent réquisitionné pour participer aux projets de Porto et de Nottingham, je pourrais écrire un livre ! " (extrait  très abrégé du texte intégral...)

Les 50 Berliet ER 100 grenoblois mis en service à partir d'octobre 1977 (20 exemplaires) jusqu'en 1978 (30 exemplaires) seront numérotés de 701 à 750. Ils ont été livrés en deux sous-séries, les vingt premières unités se distinguant par un carénage de toit plus court et par la présence d’une cabine receveur à l’avant, retirée à l’automne 1980. Ils seront réformés en 1999, 6 véhicules seront revendus en 1987 à Saint-Étienne. Il s'agit des ex N° 704-705, 707, 710, 713 et 709 renumérotés 461 à 466. Le 24 juin 1999, les derniers Berliet ER 100 sont retirés du service de la ligne 31, et sont remplacés par des autobus Renault Agora S neufs.

Photo Jean-Henri Manara 1977 - L'ER 100 N° 703, un des premiers véhicules mis en service de la première tranche de 1977-78 -                                      Cliquer pour agrandir

Photo Jean-Henri Manara 1977 - Le même 'ER 100 N° 703. Cliquer pour agrandir

Photo Jean-Henri Manara 1980 - À sa réception, le N° 744 a été affecté à la ligne N° 12 Gare SNCF -La Tronche -Montfleury. Avec un superbe arrière-plan sur la montagne, l'ER 100 passse ici à la gare SNCF.  Cliquer pour agrandir

Photo Jean-Henri Manara 1980 - L'ER 100 N° 750 est le dernier de la première tranche livrée en 1978; il passe ici rue Félix Poulat.      Cliquer pour agrandir

Photo Jean-Henri Manara 1981 - Le même ER 100 N° 750 stationne ici à la gare SNCF de Grenoble, point de départ de la ligne 12 et attend son départ pour Montfleury.     Cliquer pour agrandir

Photo Jean-Henri Manara 1981 - L'ER 100 N° 725 desservant la ligne N° 17 : Place Victor Hugo - Grand Place.    Cliquer pour agrandir

Photo Jean-Henri Manara 1984 - L'ER 100 N° 747 desservant la ligne N° 12 passe ici rue Félix Poulat.                                                                      Cliquer pour agrandir

Photo Jean-Henri Manara 1984 - L'ER 100 N° 716 passant au même endroit. Il revêt la nouvelle livrée dite "fraise écrasée" apparue en 1984 et les perches sont repeintes en noir pour être "moins visibles" sur le fond du ciel.  Du grand n'importe quoi !!                   Cliquer pour agrandir

Saint-Étienne CFVE puis STAS :

La CFVE (Chemin de Fer à Voie Étroite) qui gère le réseau de transports de Saint-Étienne -Firminy)  passe commande de 25 véhicules le 24 décembre 1975 pour une livraison à partir du début janvier 1979. La CFVE reçoit 25 ER 100 en 1979 : les N° 401 à 425 qui sont mis en service entre le 16 mars 1979 et le 11 mai 1979. Cette série est dispensée de plaques d'immatriculation.

Dès 1977, Alsthom en collaboration avec la CFVE, étudient le système du hacheur de courant en équipant un ELR, le N° 86. Suite aux essais fructueux du hacheur, la CFVE passe commande à Berliet de 25 trolleybus ER 100 H, le 2 avril 1980 mais ce sera Renault (RVI) qui livrera cette nouvelle série numérotée de 426 à 450 .Les 25 véhicules arrivent entre le 4 août 1981 et le 10 mars 1983. Afin de prolonger la durée de vie de 11 ER 100 H, une rénovation lourde a été effectuée chez SAFRA à Albi, l'ER 100 H N° 447 a servi de cobaye. La modernisation portait surtout sur la face avant, une révision complète de la chaîne de traction, un aménagement intérieur type "Vivabus" et de nouvelles couleurs du réseau apparues en 2001.

Le 1er janvier 1981, la CFVE laisse sa place à la STAS (Syndicat de Transports de l'Agglomération Stéphanoise).  

Entre septembre et décembre 1987, la STAS met en service 6 ER 100 H rachetés d'occasion à Grenoble suite à la mise en place du tramway. Ils portent les N° 461 à 466 et sont affectés à la ligne de Firminy. En tout le réseau stéphanois totalisa un parc de 56 ER 100

Tous les ER 100 ont été retirés du service entre 1998 et 2002. De nos jours, des trolleybus sont toujours en service sur le réseau stéphanois (des ETB Cristalis)

Photo Jean-Henri Manara 1981 - L'ER 100 R N° 412 mis en service le 22 mars 1979 est vu ici sur la ligne 6 : Dorian - La Métare. Il fait partie de la 1ère tranche dispensée d'immatriculation. Il est ici dans la première livrée en cours entre 1978 et 1981.                               Cliquer pour agrandir

Photo Jean-Henri Manara 1981 - L'ER 100 R N° 4

Photo Jean-Henri Manara 1981 - L'ER 100 R N° 422

Photo TBFP - L'ER 100 R N° 463 (ex Grenoble) en livrée de 1993, avait été mis en service le 5 octobre 1987, réformé, il a été récupéré par TBFP à Marseille, le 21 juin 2007 où hélas il doit être de nos jours réduit à l'état d'épave.    Cliquer pour agrandir

Photo Amzerzo sur Lineoz. net - L''ER 100 H N° 447 vu au dépôt de la STAS de St-Priest-en-Jarez en mai 2008. Il est équipé de la face avant SAFRA. C'est lui qui servit de "cobaye" en 2001. Il finira sa carrière à Brasov en Roumanie. Cliquer pour agrandir

Sources :

Berliet 1905-1978 par Christophe Puvilland - Georges Muller (†) "Les trolleybus français en France et dans le monde 1900-2016" aux éditions Maquetrén (Espagne) paru en 2017- Autocars, autobus, trolleybus de France 1950-1980 par Jean-Henri Manara et Nicolas Tellier - Charge Utile Magazine N° 97 de janvier 2001: article de Joël Darmagnac - Fiches techniques communiquée par  Hans Pennors de l' AMITRAM  une dynamique  association basée à Marquette-Lez-Lille ( Nord) qui fait rouler régulièrement des tramways sur 2 kms de ligne et possède environ 70 véhicules issus des transports urbains (Tramways, bus, trolleybus, camions...) - Philippe Valla Amis du rail du Forez "75 ans de trolleybus à Saint-Étienne (1942 -2017)" Éditions ARF paru en 2016 - Marc Bargier, "Trolleybus Marseillais, 100 ans de bifilaires" édité aux éditions Alan Sutton, paru en 2005. Forum du site Lineoz : http://www.lineoz.net/ - Un grand merci à Martin Nimmo (du Musée des trolleybus de Sandtoft ) qui fait tant pour la préservatiuon des trolleybus - Visitez leur site Internet : Musée des trolleybus de Sandtoft : http://www.sandtoft.org.uk/.. La plus grande collection de trolleybus préservés d' Europe et peut-être du monde se trouve dans le Lincolnshire en Angleterre, à cette adresse : The Trolleybus Museum Belton Road, Sandtoft, Doncaster North Lincolnshire, DN8 5SX (UK - Grande-Bretagne).

Photos :  Hans Pennors - Marc Bargier - Frédéric Durante (†) - Diagramme ER 100 tiré du livre de Jean-Paul Rahon : "Un désir nommé tramway" - Amzerzo sur Lineoz. net  - Xavier Lansade - Smiley Toerist - Momox de Morteau sur Wikipédia sous licence CC BY-SA 3.0 - Standard 216  : Histobus Grenoblois.- TBFP (Trolleys Bus France Provence ) -

Ne manquez pas de découvrir les magnifiques et très rares photos de véhicules anciens de Jean Capolini sur le site Flickr : https://www.flickr.com/photos/151983085@N05/albums et de Jean-Henri Manara : https://www.flickr.com/photos/jhm0284/albums - Le site de l'ASBTP ; https://asbtp83asso.jimdo.com/ et sa page Facebook : https://www.facebook.com/asbtp83/ 

 © Roland Le Corff  -  créée le 22/5/2003  - Version du 04/10/2018